L’édition 2018 du GRAND DEBAT organisée par la Fédération Tégo aura pour thème central : Stress post traumatique : quelles solutions pour les proches ?

Le prochain Grand Débat Tégo, colloque annuel des acteurs de l’économie sociale des forces de défense et de sécurité, se déroulera à Paris, le 14 novembre prochain.

Pour cette 3e édition, La Fédération Tégo a décidé de réunir des intervenants experts autour du sujet : « Stress post-traumatique : quelles solutions pour les proches ? ». Trois tables rondes permettront d’apporter un éclairage sur ces problématiques.

La première table ronde s’attachera à faire un état des lieux et à mettre en exergue, notamment par le biais de témoignages, l’impact du stress post-traumatique sur la cellule familiale et les moyens mis en oeuvre par l’institution militaire afin de prendre en compte le rôle des proches dans la reconstruction du blessé.

Intervenants

- Le Colonel Antoine BRULE, Chef de la Cellule d’Aide aux Blessés de l’Armée de Terre

- H.C., ancien militaire aujourd’hui civil, touché par un SPT à son retour d’Afghanistan.

La deuxième table ronde, à travers l’éclairage d’experts issus notamment du Service de Santé des Armées, reviendra dans le détail sur les différents dispositifs de prise en charge, sur les enjeux des actions de prévention, mais également sur l’évolution de la menace terroriste qui engage de nouveau acteurs, tels que la Police Nationale ou les Pompiers.

Intervenants :

-Le Médecin en Chef Laurent MARTINEZ, coordinateur du service médico-psychologique et référent du stress post-traumatique du Service de Santé des Armées

- Christian BIANCHI, Directeur adjoint et directeur de l’assurance maladie de la Caisse Nationale Militaire de Sécurité Sociale

- Catherine PINSON, Chef de service du soutien psychologique opérationnel de la Police Nationale et psychologue clinicienne

- Docteur Myriam PIERSON, pédo-psychiatre

La troisième table ronde aura pour objectif, face aux éclairages apportés par les deux premières séquences du Grand Débat, d’étudier les solutions existantes ou à envisager en termes de protection sociale, au profit de l’accompagnement des conjoints, des enfants et des proches.

Intervenants :

- Valérie MEUNIER, Conseillère technique à la Sous-Direction Action Sociale du Ministère des Armées

- Florence LENDROIT, Présidente de l’Association Nationale des Femmes de Militaires (ANFEM)

- Le Colonel LAURENT LECOMTE, Fondation Maison de la Gendarmerie

- Nathalie BARRE TRICOIRE, Déléguée Générale de la Fédération Tégo

Lire le communiqué de presse

Type de l'article: 

Articles

5 bonnes raisons de nous choisir.